1er et 2 octobre 2016 : Les Bio’Jours en Franche-Comté à Faucogney-et-la-Mer (70)

Rédigé par FNE70


05 mai 2016 Sorties et animations Bio Terre



financement citoyen des énergies renouvelables

Rédigé par FNE70


05 mai 2016 Sorties et animations énergie financement citoyen ADERA


vendredi 20 mai à 20h30, Salle polyvalente d'Auxon (4 rue des Cannes - 70000)

Pour les citoyens désireux d'initier ou de financer des projets, les élus, les porteurs de projets, ... Pour des projets photovoltaïque, hydraulique, éolien, méthanisation, bois énergie, ...
Nous aborderons les grands principes du financement citoyen avec un focus sur les Centrales villageoises et un retour d'expérience du collectif EMNE (Ensemble Mobiliser Nos Energies) du secteur de Quingey (25).

Gratuit et ouvert à tous.
Inscription en ligne possible sur http://goo.gl/forms/REtnHha57Q
Informations et inscriptions : adera.infoenergie@orange.fr ou 03 84 92 12 86


Moment convivial à Vesoul

Rédigé par FNE70


05 avril 2016 Sorties et animations aucun


VIDE JARDIN 30 avril et 1er mai


Le chanvre dans le batiment

Rédigé par FNE70


02 avril 2016 Non classé énergie chanvre



Center parcs : la bulle fait pschitt...

Rédigé par FNE70


05 février 2016 Non classé Center Parcs Poligny


« Pierre et Vacances reporte sa décision définitive d’implanter deux nouveaux Center Parcs à Poligny (Jura) et au Rousset (Saône et Loire). Le promoteur reconnaît préalablement nécessaire la réalisation d’études complémentaires. Les études soumises au débat public en 2015 étaient donc bien insuffisantes … C’est pourtant sur ces éléments biaisés que le promoteur avait emporté l’accord des élus.

Lire la suite de Center parcs : la bulle fait pschitt...


Appel à bénévoles le 30 janvier!

Rédigé par FNE70


13 janvier 2016 Sorties et animations aucun


Les rôles de l'arbre et de la haie sont multiples et aujourd'hui scientifiquement reconnus :
- maintien du patrimoine paysager et du cadre de vie ;
- soutien à une agriculture de qualité, durable, à haute valeur environnementale et économiquement rentable ;
- appui de l'économie locale par une filière bois-énergie ;
- amélioration de la qualité de l'eau (fixation polluants) ;
- sauvegarde des corridors écologiques pour la circulation des espèces.

Ce projet vous intéresse ? alors chaussez vos bottes et venez nous aider à planter des arbres !

Lire la suite de Appel à bénévoles le 30 janvier!


Les enjeux de la réintroduction de l'arbre dans les espaces agricoles

Rédigé par FNE70


19 novembre 2015 Non classé agriculture changement climatique biodiversit'haie arbres têtards biodiversité


Retour sur la conférence du 14 octobre 2015, à Besançon

C'est pour parler d'un système d'exploitation agricole innovant et peu développé dans notre région, que FNE Franche-Comté proposait vendredi dernier une soirée conférence sur l'agroforesterie, accueillie par le Lycée agricole de Dannemarie sur Crête.

Cette présentation, basée sur les enjeux de la réintroduction de l'arbre sous toutes ses formes dans les espaces agricoles était réalisée par Séverin Lavoyer, directeur de l'Association Française pour l'Agroforesterie (AFAF). Cette conférence était organisée dans le cadre du programme de sensibilisation Biodiversit'haies mis en oeuvre par FNE Franche-Comté, qui a pour soutiens financiers le Conseil Régional, l'Agence de l'eau et la DREAL Franche-Comté.

Associer les arbres avec la production agricole

L’agroforesterie désigne l’association des arbres avec les cultures ou les animaux sur une même parcelle agricole, en bordure ou en plein champ. Il existe une grande diversité d’aménagements agroforestiers : alignements intra-parcellaires, haies, arbres émondés (trognes), arbres isolés, bords de cours d’eau (ripisylves)… Ces pratiques comprennent les systèmes agrosylvicoles mais aussi sylvopastoraux, agrosylvopastoraux ou pré-vergers (animaux pâturant sous des vergers de fruitiers).

Les systèmes agroforestiers sont ancestraux et répandus dans le monde entier. En Europe, les arbres étaient traditionnellement présents au coeur et aux abords des parcelles. Certains systèmes ont perduré : prévergers, cultures intercalaires en peupleraies, noyeraies ou vergers fruitiers, truffiers et lavande ou vigne. Après la seconde guerre mondiale et le développement d’une industrie pétrolière (énergie, chimie…), la démocratisation du machinisme agricole et des produits phytosanitaires a engendré une expansion des cultures et l’arrachage des arbres et des haies.

Des bénéfices réciproques

                 L’association de l’arbre avec la production est bénéfique à tous les niveaux et elle favorise la vie du sol. En effet les arbres apportent de la matière organique, par les feuilles, les branches et les racines qui se renouvellent et cette matière organique nourrit les habitants du sol. Ces phénomènes augmentent la fertilité du sol et participent aussi au stockage du carbone dans le sol.

Les arbres et les haies participent aussi à la régulation des populations d’organismes pathogènes, en hébergeant des oiseaux et des insectes antagonistes. Ils fournissent une protection contre les aléas climatiques, en pompant de l’eau dans le sol, en maintenant la terre par leurs racines, en dépolluant les eaux rejetées et les sols.

Les racines des arbres se situent sous les cultures car la souche de l'arbre en système agroforestier possède un système racinaire plongeant. On observe donc un enracinement en profondeur induit par la compétition des cultures. L'arbre isolé agroforestier possède une forte résistance au vent et un potentiel de croissance plus important qu'un arbre forestier. Tous ces éléments ont été observés au cours de nombreux programmes de recherches avec l'INRA.

Une augmentation de la production globale de biomasse

Le système agroforestier est plus productif car il maximise la capacité à fixer l'énergie solaire. Par ailleurs ces systèmes de production engendrent des mécanismes spécifiques bénéfiques pour la protection des sols et l’'optimisation de la production. Par ailleurs, les parcelles agroforestières sont moins exposées en période de sécheresse. Ainsi la présence d'arbres modifie le régime d'écoulement des eaux en faisant barrière au ruissellement, à l'érosion et à l'exportation de matière organique. Il permet également d'augmenter la macroporosité du sol et le taux de matière organique. En zone de pente, la présence de linéaire d'arbres permet d'induire un terrassement naturel. Ces systèmes génèrent des productions complémentaires, comme par exemple du bois, du BRF (Bois raméal fragmenté), voire des fruits et du fourrage pour les animaux.
 

Une quarantaine de personnes étaient ainsi présentes pour écouter ces principes simples d'agronomie. La soirée s'est achevée sur un moment de questions et d'échanges autour de la formation des techniciens conseillers, la sensibilisation et le retour du monde agricole, la place de l'agroforesterie en production viticole, son avenir mais aussi par des questions techniques sur les essences à choisir, le bois raméal fragmenté (BRF) et sur l'économie générée par l'agroforesterie.

La Franche-Comté est au début de la mise en place de programmes agroforestiers. Cette conférence est une première étape pour le développement de l'agroforesterie dans notre région. Toutes les personnes intéressées peuvent prendre contact avec FNE.

 


Agir au quotidien pour préserver le climat?

Rédigé par FNE70


18 novembre 2015 Sorties et animations aucun


Dans le contexte de la Cop 21, Gérard GROUBATCH, président FNE90, intervient sur les ondes de France Bleu Belfort Montbéliard le 18 novembre 2015

Lire la suite de Agir au quotidien pour préserver le climat?


Restauration arbres tétards à Etrabonne (25) - Communiqué de presse

Rédigé par FNE70


05 novembre 2015 Non classé Communiqué de Presse Biodiversit'haie Trognes Arbres Têtards


Besançon, le 02 novembre 2015 - Communiqué de Presse

 

RESTAURATION D'UNE TRENTAINE

D'ARBRES TETARDS A ETRABONNE

 

Les arbres têtards, également nommés Trognes, ont été formés par la main de l’homme depuis des décennies pour des usages variés (fagots, vannerie, fourrage, ombrage pour le bétail, etc.). C’est un entretien régulier (tous les 5 à 15 ans en fonction des essences) qui permet à l’arbre de garder sa caractéristique de têtard. De nos jours, ces arbres sont peu à peu oubliés par la population et disparaissent de nos campagnes, faute d’entretien. Toutefois ils font partie intégrante de notre patrimoine local, du paysage rural et représentent un écosystème accueillant pour une faune et une flore de qualité.

 

 Une action de préservation du patrimoine

 

C’est pour sauvegarder et valoriser ce patrimoine naturel et paysager que France Nature Environnement Franche-Comté, avec le soutien du Conseil Régional de Franche-Comté et de la DREAL Franche-Comté, ont mis en œuvre une action de restauration de ce patrimoine arboré sur trois sites franc-comtois, dont celui d'Etrabonne (25) dans la Vallée de l’Ognon.

 

C'est un professionnel de l’élagage qui interviendra les 3, 4 et 9 novembre prochains pour réaliser la taille en têtards sur 30 vieux saules nécessitant un entretien d’urgence. Les branches de gros diamètre seront par la suite évacuées avec l'aide de chevaux de trait comtois par l'entreprise de débardage « Les attelages du Mont Guérin » à Montmirey-le-Château, puis valorisées en plaquettes afin d'alimenter des chaufferies bois. Les propriétaires bénéficiant de cette prestation s’engagent à l’avenir à pérenniser l’entretien des arbres.

 

Par ailleurs, des actions de communication et de sensibilisation auprès d’un large public (collectivités, habitants, lycées agricoles) permettent une réappropriation de ce patrimoine. Ainsi restaurer et mettre en place des arbres têtards d’avenir pour favoriser et maintenir la biodiversité associée (oiseaux, insectes, etc), c'est notre responsabilité pour les générations futures !

 


Ressource en eau et réchauffement climatique : Communiqué de presse

Rédigé par FNE70


05 novembre 2015 Non classé Communiqué de Presse Eau SCVHS changement climatique


Communiqué de presse  -  01 novembre 2015

 

Depuis que l’humanité s’est organisée en société, elle influence le climat et localement la météorologie. Les effets du réchauffement planétaire se font déjà ressentir dans tous les milieux naturels et dans tous les secteurs, particulièrement agriculture, transport et tourisme. Ces dérèglements climatiques, en particuliers, chez nous, l’augmentation des précipitations et des sècheresses provoquent des pénuries d’eau ou parfois des inondations. En agissant localement, nous changerons les choses globalement……

Face à ces incohérences, France Nature Environnement Territoire de Belfort (FNE 90) et  Sauvegarde du Cadre de Vie de la Haute Savoureuse ( SCVHS ) réagissent :

Partager les bonnes idées

Pour freiner le réchauffement planétaire, il faut tenir compte de la ressource en eau lors de l’élaboration des plans locaux d’urbanisme et des schémas de cohérence territoriale. Déjà en 2011, pendant l’enquête publique sur la neige de culture au Ballon d’Alsace, nous avions tiré la sonnette d’alarme concernant le niveau d’eau très bas de la retenue du lac d’Alfeld ( - 8,00 m en avril 2011 ). A ce jour, les scénarios les moins optimiste parlent d’une hausse des températures de +1,9°C en hiver. On ne pourra jamais dire que « l’on ne savait pas ».

Un respect de l’Environnement au rabais.

Afin de réduire les tensions sur la ressource en eau, il faut mettre en pratique une tarification incitative et l’individualisation des contrats de fournitures d’eau. Concevoir des projets d’aménagement en fonction des ressources en eau disponible sur le territoire et cesser de gaspiller une eau si précieuse.

Une facture salée pour le Territoire de Belfort

La réparation de 6 fuites d’eau sur le réseau de neige de culture,  de la route RD 466 puis des têtes des enneigeurs endommagés par les graviers présents dans les canalisations à la suite de toutes ces réparations sont la cause de ces surcoûts dont il est bien difficile de connaître précisément le montant ! Nous souhaiterions également connaître  le montant de la consommation électrique de l’installation et le coût de fonctionnement de l’ensemble sur une année.

A 1 mois de la tenue de la COP 21 à Paris, nous attendons beaucoup plus d’actions positives en faveur de la protection l’Environnement, de la biodiversité et d’actions contre le réchauffement climatique de la part du Territoire de Belfort.….

Contact :  Gérard Groubatch, président de France Nature Environnement 90 – Tél. 06 60 83 76 65

 


Le sol : une ressource pour la vie

Rédigé par FNE70


03 septembre 2015 Non classé agriculture articles ressources naturelles sol


Le sol est l’une des ressources naturelles, avec l’eau et l’aire, le plus importantes dont nous disposons. Il résulte essentiel pour la survie de n'importe quelle espèce : les humains, les animaux et les plantes, nous tous, nous avons besoin de lui.

Lire la suite de Le sol : une ressource pour la vie


Une "vie" de cochon - Collectif PLEIN AIR

Rédigé par FNE70


22 juillet 2015 Non classé collectif plein air


Quelle est la vie de la plupart des porcs, en France? À l’image de ces cochons heureux?

 

Rejoignez le Collectif PLEIN AIR le 27 juillet afin de découvrir UNE “VIE” DE COCHON, illustrée pour les petits et les grands, via

https://www.facebook.com/CollectifPLEINAIR et https://twitter.com/Coll_PLEINAIR